Les principaux enseignements de l’étude RGPD « le DPO : de la fonction au métier »

Paul-Emmanuel Bidault

A l’occasion de la conférence de l’AFCDP le 26 Juin dernier à la Maison de la Chimie à Paris à laquelle DASTRA a pu assister, une grande enquête sur le DPO avait été présenté à l’assistance par l’Agence Nationale pour la Formation Professionnelle (AFPA) afin de mieux identifier les dynamiques et les enjeux en termes d’emploi et de formation liées au RGPD.

Cette enquête, fruit d’un important travail constitué par enquête en ligne et interviews a mobilisé 1265 répondants entre mars et avril 2019, dont plus des deux tiers de DPO internes. Celle-ci, publique et disponible au téléchargement sur ce lien, fournit des renseignements précieux sur le métier du DPO.

Les résultats de l’étude renforcent la conviction de l’équipe DASTRA de la pertinence de sa mission. En effet, les conclusions nous ayant particulièrement alertés sont les suivantes :

  • Pour l’ensemble des DPO, les 3 principales activités (en termes de temps passé) sont : cartographier les traitements et établir le registre, sensibiliser et former le responsable de traitement, direction et salariés et mettre en conformité les traitements existants.
  • Près de 70% des DPO occupent leurs fonctions à temps partiel
  • 64.9% des DPO ne disposent pas d’un réseau de Relais Informatique et Liberté
  • Plus d’un tiers (33.6%) des DPO estiment avoir des difficultés de maîtrise importantes du RGPD.
  • Plus de 6 structures sur 10 employant des DPO, n’ont pas fait appel à un appui conseil extérieur.
  • Moins d’un quart des DPO estiment tenir plutôt ou totalement leur planning.

D’autres informations fournissent un éclairage important sur la perception des DPOS des enjeux vis-à-vis de leurs responsables de traitement :

  • Selon la perception des DPO, près de la moitié de leurs responsables de traitement estiment les enjeux de cyber sécurité de cruciaux à très importants.
  • Selon la perception des DPO, plus de 37% de leurs responsables de traitement estiment que les enjeux de confiance numérique sont très importants ou cruciaux
  • Selon la perception des DPO, 45.7% de leurs responsables de traitement estiment que les enjeux liés à l’usage des données personnelles dans l’activité de la structure sont très importants ou cruciaux
  • Selon la perception des DPO, 41.3% de leurs responsables de traitement estiment que l’usage des données personnelles dans l’enjeu commercial est un enjeu de très important à crucial.

N’hésitez pas à télécharger cette étude et la partager sur les réseaux sociaux avec la mention @Dastra !


newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous vous enverrons quelques emails pour vous tenir informé de notre actualité et des nouveautés de notre solution *

*Vous pourrez toujours vous désinscrire sur chaque newsletter. En savoir plus.

Le chiffrement des données

La protection et conservation sécurisée de documents pouvant contenir des informations confidentielles est un défi important dans la vie d'u...

Hugo Deguillaume

La notification d'une violation à la CNIL n'est pas nécessaire quand elle s'est déjà informée via un contrôle

Le Conseil d'Etat retoque une décision de la CNIL sur l'obligation de notification d'une violation

Tristan Balès

900 000 euros d'amende pour profilage sans consentement

Une banque va être condamnée à 900 000 euros d'amende pour profilage à des fins publicitaires

Jérôme de Mercey

Envie de vous lancer ?

Découvrez Dastra en créant un compte en quelques minutes et commencez à cartographier vos traitements, faire des audits... Vous pouvez également nous contacter pour une démonstration adaptée à vos besoins.

Essayez gratuitement Demander une démo

Essai gratuit 30 jours - Sans carte bleue - Sans engagement